Par le bonbon.fr : Festival des Conversations, le choc des générations

Un grand merci au site Lebonbon.fr pour nous avoir consacré un article, n’hésitez pas à le lire et le relayer ! Le 16 avril, le Festival des Conversations, co-créé par l’écrivain Alexandre Jardin, s’invite à la Gaîté Lyrique le temps d’une journée. À partir de 9h30 et pendant toute la journée, les débats et conférences s’enchaîneront... View Article

Logo_lebonbonUn grand merci au site Lebonbon.fr pour nous avoir consacré un article, n’hésitez pas à le lire et le relayer !


Le 16 avril, le Festival des Conversations, co-créé par l’écrivain Alexandre Jardin, s’invite à la Gaîté Lyrique le temps d’une journée. À partir de 9h30 et

pendant toute la journée, les débats et conférences s’enchaîneront sur un sujet d’une importance capitale.

Les conversations en tout genre, et surtout celles de nos jeunes, seront à l’honneur. Alors vieux comme jeunes, venez comprendre l’art de la conversation. Vous l’avez compris, le thème de cette année, c’est la jeunesse et son rapport à la parole et à la communication. Alors que nous sommes dans un monde de l’instantané, alors que nous n’avons jamais eu autant de moyens de communiquer, de nous parler, de dialoguer, nous sommes de plus en plus isolés. Avec ce festival, remettons les conversations au cœur de notre quotidien.

À 9h30, vous pourrez assister à un débat sur les nouveaux espaces de conversation. En gros, quels sont les nouveaux espaces de conversation ? Quelle est la place du virtuel dans nos communications ? Et comment les jeunes se parlent et échangent avec les autres ? Puis à 11h30, il sera question du bonheur de converser. Le maître-mot de ce débat : comment être heureux en conversation ? À 14h30, vous aurez le droit au pouvoir des conversations et enfin à 16h30, il sera question des conversations mondiales.

Ne vous y trompez pas, il s’agit là d’un des sujets les plus essentiels à l’Homme moderne. Plus le temps avance, et plus les gens se terrent dans une forme de silence social. Les ordinateurs sont devenus de véritables freins à nos échanges verbaux et à nos prises de parole. Il ne faut surtout pas oublier que “sans l’autre, tu n’es rien”.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *