La conversation nous fait gagner du temps

Indéniablement notre monde est de plus en plus connecté et nous ne saurions plus travailler sans nos e-mails, nos mobiles, nos ordinateurs portables et c’est tant mieux car nous avons gagné en fluidité et en temps et nous pouvons mieux avancer sur différents sujets. Pourtant, nous sommes de plus en plus isolés, de plus en... View Article

Indéniablement notre monde est de plus en plus connecté et nous ne saurions plus travailler sans nos e-mails, nos mobiles, nos ordinateurs portables et c’est tant mieux car nous avons gagné en fluidité et en temps et nous pouvons mieux avancer sur différents sujets. Pourtant, nous sommes de plus en plus isolés, de plus en plus victimes aussi de ces multi-conne – xions, tout en étant bien souvent des victimes consentantes.

UTILISER LES BONS OUTILS AU BON MOMENT

Savez-vous que chaque jour, nous passons deux heures de notre temps de travail uniquement à traiter nos e-mails ? Savez-vous que depuis l’apparition des smartphones et donc de la réception des e-mails en permanence le stress des salariés ne cesse de croître ? Et malgré cela, je suis contre les entreprises qui instaurent des journées sans mobile ou sans e-mail, cela n’est qu’un artifice qui déplace le problème. Or, celui-ci est assez simple à régler : utilisons les bons outils au bon moment et à bon escient. Revenons quelques années en arrière : nous savions nous lever pour parler à un collègue de travail ou prendre notre téléphone pour échanger, demander un avis. Aujourd’hui nous sommes pas – sés du mode de la curiosité à celui de l’intimation : en envoyant un e-mail mis en copie à la moi – tié de la société ou du service nous pensons parfois que le point est traité. L’e-mail est devenu une sorte de passe-plat, une façon de décharger notre stress et notre agressivité ; nous écrivons sur un ton que nous n’oserions jamais utiliser au téléphone ou encore moins en face-à-face.

METTRE DE LA CURIOSITÉ DANS LES ÉCHANGES

Nous devons apprendre à dompter ces outils, il nous faut nous poser la question du bon moyen pour bien communiquer avec l’autre. Il est temps d’arrêter d’envoyer des e-mails aux personnes qui sont dans le même openspace que soi et d’oser à nouveau leur parler. Finalement, ce sont peut-être les fumeurs qui, aujour – d’hui, vivent le mieux en entreprise puisque leurs pauses leur permettent de prendre le risque de parler à d’autres personnes du même bureau et ainsi de faire avancer des dossiers ou simplement des relations humaines. Alors peut-être que la cigarette n’est pas aussi nocive qu’on nous le dit ! Nous devons réapprendre à mettre de la curiosité dans nos échan – ges et donc à perdre du temps pour aller parler aux autres. Finalement, on gagnerait du temps car la conversation permet de se comprendre pratiquement à tous les coups et dès la première fois. Les entreprises cherchent à rendre leurs salariés plus heureux dans leur quotidien de travail, alors mesdames et messieurs les dirigeants, osez inciter vos équi – pes à se parler, instaurez des espa ces ou des lieux qui favorisent les conversations. Il ne s’agit pas de créer une nouvelle réglementation qui se traduirait par “Le jeudi parlez-vous”, en revanche, il faut recréer des espaces qui favorisent les échanges et les conversations. Le télétravail nous éloigne et nous isole ; il faut des lieux pour que l’on puisse s’adresser à l’autre, pour lui parler de tout mais surtout, on le constatera à l’usage, pour parler de son travail.

OSEZ LA CONVERSATION

Plus qu’un commandement, la conversation est un état d’esprit que l’entreprise doit installer et s’appliquer à elle-même dans la façon dont ses dirigeants s’adressent aux salariés. Si l’entreprise communique exclusivement par e-mail, elle élimine d’elle-même la conversation. On peut rester connecté, en contact avec le monde 24/24 si on le veut, mais en même temps, oser les conversations, pour se rendre compte finalement que converser est tellement bénéfique pour tous.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *